Langues

Resize Text

+A A -A

Change Colors

Vous êtes ici

Consultation de la Commission sur le socle européen des droits sociaux – la position de l’EASPD

Luk Zelderloo, Secrétaire Général de l’EASPD explique pourquoi cette consultation de la Commission européenne est importante pour le secteur des services sociaux. Il souligne quelles sont les principales préoccupations par rapport aux politiques sociales et de l’emploi européennes et comment les résoudre.
 
Quelles sont les principales préoccupations pour l'emploi et les politiques sociales en Europe?
Comme vous le savez le secteur des services sociaux et de soin passe par une période très difficile. Le secteur est en train de se remettre suite aux mesures d'austérité mises en œuvre dans les dernières années. Maintenant, nous devons travailler sur la qualité des services et la qualité et préparation des travailleurs, car la qualité des services sans une équipe de professionnels qualifiée n’est pas possible et nous sommes en train de travailler dans ce sens.
 
Qu'est-ce que le socle peut faire pour répondre à ces préoccupations?
Tout d'abord, plus en général, le socle des droits sociaux est, je pense, une occasion très importante de travailler ensemble sur le développement ultérieur de ce programme économique et social de l'Europe. Est une occasion très importante et nous devrions l'utiliser, je pense. Dans le cadre du socle nous regardons les services sociaux et ces services sociaux, et voilà pourquoi il est si important, contribuer à la jouissance des droits fondamentaux des citoyens européens et si nous pouvons faire ce travail, nous pouvons contribuer avec une Europe plus agréable à vivre.
 
Pourquoi est-il important de participer à la consultation sur le socle européen des droits sociaux?
L'Europe ne s’agit seulement de ce bâtiment, du Parlement européen, du Conseil, l’Europe est surtout  les gens, et nous devons prendre en charge et nous devons travailler ensemble avec les autorités, avec d'autres partenaires et parties prenantes, les syndicats, les prestataires de services d’accompagnement, nous devons travailler en coopération. Alors, ensemble, nous devons développer ce socle des droits sociaux et nous, notre secteur, sommes prêts à prendre la titularité et bien sûr, nous allons demander à la Commission européenne de développer quelque chose qui est utile et qui a des dents, qui fait une différence dans la vie des citoyens et des personnes en Europe.
 

 
Donnez votre avis dans la consultation de la CE #SocialRights: ALLEZ À LA CONSULTATION