Langues

Resize Text

+A A -A

Change Colors

Vous êtes ici

Déclaration conjointe: L'Alliance pour Investir dans l’enfance accueille les conclusions du Conseil qui reconnaissent la nécessité de lutter contre la pauvreté des enfants

Les conclusions adoptées par la réunion du Conseil sur l'emploi, la politique sociale, la santé et les consommateurs centré la question de la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale: une approche intégrée, sont un pas en avant pour la lutte contre la pauvreté des enfants et la promotion du bien-être des enfants. L'Alliance pour Investir dans l’enfance apprécie l'initiative de la présidence néerlandaise pour faire face à la persistance de la pauvreté des enfants en Europe et encourage les institutions européennes et les États membres à faire davantage pour inverser cette tendance inquiétante qui gangrène la vie des jeunes générations en Europe.

 

Au cours des dernières années, l'Union européenne a enregistré une augmentation spectaculaire des inégalités entre et dans les États membres, avec 5% des ménages dans l'UE accumulant 37% de la richesse totale et avec près d'un quart des citoyens de l'UE en risque de pauvreté. L'image est encore plus sombre si l'on considère que plus d'un enfant sur quatre est en risque de pauvreté - une situation qui n'a pas sensiblement amélioré depuis le début de la crise économique en 2008. Une inégalité croissante impose des coûts élevés sur les enfants et les sociétés européennes. Comme les données récentes ont confirmé, les enfants au bas de l’échelle sociale ont été projetés encore plus bas en termes de revenu, l'éducation, la santé et la satisfaction de la vie.

 

L'Agenda 2030 pour le développement durable adopté en septembre dernier par tous les États membres à l'Assemblée générale de l'ONU offre à la fois une obligation et une occasion inestimable de faire le point sur les cadres disponibles de la politique européenne et de lutter contre la pauvreté des enfants. Objectif 1, cible 2 oblige les États membres à "d'ici 2030, de réduire au moins de moitié la proportion des hommes, des femmes et des enfants de tous âges vivant dans la pauvreté dans toutes ses dimensions selon les définitions nationales». L’alignement du travail de l'UE avec ce programme universel exige des mesures au niveau européen et de solutions monétaires et multidimensionnelles pour réduire la pauvreté et veiller à ce qu’en  Europe aucun enfant ne soit laissé derrière.

 

L'Alliance pour Investir dans l’enfance invite les institutions européennes et les États membres, et en particulier la prochaine présidence slovaque, de maintenir la pauvreté des enfants et l'exclusion sociale élevée sur leur agenda politique et de faire avancer les actions suivantes:

 

  • Promouvoir une mise en œuvre plus complète de la recommandation Investir dans les enfants: briser le cycle de désavantage en préparant une feuille de route et l'adoption des indicateurs sur le bien-être des enfants, comme demandé dans la déclaration écrite sur l'investissement dans les enfants.
  • Rééquilibrer les priorités économiques et sociales tout au long du processus du semestre européen et de mettre davantage l'accent sur les politiques de lutte contre la pauvreté infantile et familiale et l'exclusion sociale dans les recommandations spécifiques par pays.
  • Continuer à promouvoir l'échange positif de connaissances pour lutter contre la pauvreté des enfants encouragés par la présidence néerlandaise à travers la collecte des meilleures pratiques qui est le plan qui sera publié sous forme d'additif aux conclusions du Conseil et par la Commission européenne à travers l'organisation des examens par les pairs. Nous recommandons que les leçons apprises soient prises en compte par les États membres lors de la conception et la mise en œuvre des politiques visant à lutter contre la pauvreté des enfants et l'exclusion sociale, et que les examens par les pairs continueront d'être organisées à l'avenir pour plus d'échange et d'apprentissage.

Investir dans tous les enfants et les jeunes est la clé de la réalisation de tous les aspects du développement durable. Et investir tôt, grâce à des stratégies multidimensionnelles et intégrées, est cruciale pour assurer que tous les enfants au cours de leur vie ont la possibilité de développer, de prospérer et de contribuer à construire une Europe plus solidaire, durable et prospère.

 

Pour plus d’information, veuillez contacter Jana Hainsworth, Secrétaire Générale de Eurochild, +32 (0)2 211 05 50, Jana.Hainsworth@eurochild.org

 

Membres de l'Alliance pour Investir dans l'Enfance