Langues

Resize Text

+A A -A

Change Colors

Vous êtes ici

Des étudiants autrichiens en Travail Social visitent EASPD et approfondissent leurs connaissances sur la politique sociale européenne

L’Association Européenne des Prestataires de Services pour Personnes en situation de Handicap (EASPD) a accueilli du 24 au 25 avril un groupe d’étudiants en Travail Social de l’Université des Sciences Appliqués de Vorarlberg (Autriche). La nécessité de renforcer le dialogue civil européen et de mieux impliquer les organisations de la société civile de l’UE dans le travail du Semestre Européen ont été quelques-uns des principaux thèmes abordés.

Pendant leur séjour à Bruxelles, les étudiants ont eu l’occasion de visiter trois institutions européennes: la Commission Européenne (CE), le Comité Économique et Social Européen (CESE) et le Conseil Européen.

Le Conseil Européen, institution qui représente les gouvernements nationaux, a en réalité le dernier mot sur beaucoup des décisions, législations et politiques de l’Union Européenne (UE). Pour cette raison, Le EASPD, ainsi que tout le secteur social européen, appelle à un renforcement du dialogue civil au niveau européen et défend plus de transparence dans le processus de prise de décision de l’UE.

Concernant le travail avec la Commission Européenne, le EASPD essaie maintenant de s’impliquer d’avantage dans le programme prévu pour le Semestre Européen, qui établit, sur une base annuelle, des objectifs économiques et financiers à atteindre par les pays de l’UE. Pour une plus grande implication, EASPD travailler avec ses membres pour leurs permettre de participer d’avantage dans le processus du Semestre Européen, à la fois au niveau national et européen.

Le deuxième jour de visite, toutes ces questions ont été abordées lors d’un atelier organisé par EASPD pour les étudiants autrichiens. Thomas Bignal, chargé de Politique chez EASPD, a fait une présentation détaillée du Semestre Européen et a expliqué la différence entre le dialogue social et le dialogue civil. L’atelier fut aussi assisté par d’autres ONG et plateformes sociales d l’UE, qui ont présenté leur travail politique et leur gestion de projets dans le secteur.

Représentant la Plate-forme Sociale, Valentina Caimi a souligné le rôle important joué par son organisation, puisque il s’agit d’une plate-forme composée de différentes NGO de l’UE qui travaillent dans le secteur social. En représentation de l’association Solidar, Elsa Laino a évoqué les mesures nécessaires pour pouvoir influencer la législation de l’UE et elle a mis en exergue la bonne qualité du travail de pression politique faite par les associations sociales européennes, les NGO et les plateformes. Elle a aussi rappelé l’importance de « travailler en partenariat avec les agents sociaux pour se faire entendre par les institutions ». Finalement, Philippe Seidel, chargé de Politique dans l’association AGE-Platform, a présenté les objectives et le travail de la plateforme. Dans son intervention il a souligné la nécessité en Europe d’impliquer d’avantage la société civile dans le processus législatif de l’UE et améliorer et renforcer la compréhension des citoyens sur ce processus.

 

Plus d'informations:
Programme de la Visite
Dialogue Social Européen
Semestre Européen
 

Pour plus d'information veuillez contacter:

Nieves Tejada Castro
+32 2 282 46 18