Langues

Resize Text

+A A -A

Change Colors

Vous êtes ici

Examen annuel de la croissance : il est temps de le mettre en œuvre!

Examen annuel de la croissance pour 2016

L’Association Européenne des prestataires de services pour personnes en situation de handicap accueille favorablement l’Examen annuel de la croissance (EAC) pour l’année 2016, qui a été annoncé par la Commission Européen (CE) et qui représente un pas dans la bonne direction. Même s’il n’est pas parfait, l’EAC 2016 est beaucoup plus proche de la réalité que ceux publiés les années précédentes. L’EASPD demande maintenant à la Commission Européenne de poursuivre l’équité sociale à travers les recommandations qui seront adressées par la Commission à chaque pays européen en 2016.


Depuis 2014 l’EASPD a publié et a contribué avec plusieurs documents politiques ainsi que des lettres adressées aux décideurs politiques au niveau européen pour leur demander de faire  des  améliorations dans le processus et le contenu du Semestre Européen.. L’EASPD est contente que l’EAC a répondu positivement à plusieurs de ces messages, notamment :

  • La reconnaissance que l’investissement social offre des rendements économiques et sociaux au fil du temps;
  • La demande faite aux États membres pour qu’ils promeuvent les investissements sociaux de façon plus générale, y compris, des investissements dans les systèmes des soins de santé, les services de garde à l’enfance, l’aide au logement et les services de rééducation;
  • L’argument que l'infrastructure sociale doit être  adaptée, , personnalisée et mieux intégrée pour promouvoir l'inclusion active des personnes;
  • L’appel à augmenter les efforts pour réussir la  mise en œuvre et le suivi des objectifs de l’stratégie de l’UE « Europe 2020 » dans le cadre du processus Semestre européen;
  • L’appel pour un nouveau processus de convergence économique et sociale vers le haut, à travers le développement progressif des points de référence et l'échange des meilleures pratiques dans les domaines de la politique;
  • Reconnaissance du fait que les marchés du travail flexibles devraient faciliter la création d'emplois, mais devraient également permettre les transitions vers des contrats permanents, ainsi que fournir du soutien aux efforts faits pour lutter contre le chômage à long terme des jeunes.
 

En réponse de l’EAC, Luk Zelderloo, Secrétaire général de l'EASPD, a déclaré que "le retour de l'investissement social dans l'examen annuel de croissance est un pas dans la bonne direction. Il est maintenant essentiel que la Commission européenne mette cette rhétorique ce concrétise à travers les rapports nationaux et les recommandations spécifiques à chaque pays européen".
 
Compte-tenu de ces pas positifs pris par la Commission européenne, l’EASPD regrette cependant que d'autres questions essentielles n’ont pas été inclues dans l’EAC. Notamment nos appels pour :

 

  • Une approche intégrée de la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies par le processus du Semestre Européen;
  • Exploiter le potentiel de création d'emplois du secteur des services sociaux. Cette question n’a pas été abordée par les autorités européennes au moment des discussions concernant la réponse des États membres aux changements démographiques dans les soins de santé et les soins de longue durée;
  • Mettre davantage l'accent sur l'éducation inclusive. La référence de l’EAC sur une réforme de l’éducation pour faire le lien avec la performance est légèrement inquiétant;
  • L'importance d'un financement suffisant et durable pour le secteur, qui ne peut pas être résolu uniquement par l'investissement privé.
  • Une approche plus holistique pour aborder la pauvreté et l'exclusion sociale: les AGS se concentrant principalement sur l'emploi.

 

La Commission européenne a fait un pas positif vers la «convergence sociale vers le haut", il faut maintenant assurer que l'autre étape va suivre.

 

Télécharger la version PDF version du communiqué de presse

 

Lien vers le rapport et informations supplémentaires
Note aux rédacteurs

L’Association européenne des prestataires de services pour personnes en situation de handicap est une organisation européenne à but non lucratif, établie en 1996, qui représente actuellement plus de 11.000 services sociaux et de santé pour les personnes en situation de handicap. L’EASPD promeut des services associés au handicap efficaces et de haute qualité dans les domaines de l’éducation, de l’emploi et du soutien personnalisé. Ces services sont en ligne avec les principes de la CDPH de l’ONU, dont peuvent bénéficier, non seulement les personnes en situation de handicap, mais également la société dans son ensemble.
 

Contact

Thomas Bignal, Chargé de Politique de l'EASPD (thomas.bignal@easpd.eu)