Langues

Resize Text

+A A -A

Change Colors

Vous êtes ici

La coopération des parties prenantes et la participation des personnes handicapées sont des éléments clés pour développer des services de proximité

Du 16 au  17 Juin 2016, les membres du Comité permanent de l'EASPD sur la vie inclusive ont co-organisé la conférence "Nouvelle dimension dans la protection sociale vers la vie communautaire" pour analyser le développement des services de proximité et le processus de désinstitutionalisation en Hongrie.

 

La conférence internationale a été organisée par Equal Opportunities of Persons with Disabilities Non-profit Ltd. (FSZK), la Fondation Hand in Hand Foundation, en coopération avec le Comité permanent de l'EASPD sur la vie inclusive et le ministère des Affaires sociales et de la protection des enfants hongrois.

 

Cet événement faisait partie d'un projet hongrois coordonné par FSZK Nonprofit Kft Fondation Kézenfogva, et a été l'occasion de présenter les résultats d'une recherche sociologique qui analyse la qualité de vie des personnes handicapées vivant dans différentes conditions de logement (établissement résidentiel, soins résidentiels , famille) et le rapport coût-efficacité des différents modèles de soins.

 

Imrie Nyitrai, Secrétaire d'Etat des Affaires sociales et de l'inclusion du Ministère des ressources humaines hongroi a accueilli les participants à la conférence et les experts du réseau EASPD.
Le président de l’EASPD, M. Franz Wolfmayr, a souligné que «les gens ont besoin de logements adaptés à leurs besoins, et non pas de nouveaux types de petites institutions».

 

Du secteur social hongrois, M. Péter H. Giflo, directeur général de l'égalité des chances des personnes handicapées, une ONG hongroise, a mentionné l'importance du thème de la conférence et a déclaré que les messages de la conférence auront une influence sur la vie des personnes handicapées en Hongrie.

Mme Bernát Aniló de Tárki a présenté les résultats de la recherche développée au sein du projet, qui preuve que la qualité de vie des personnes handicapées est plus élevé si elles vivent de façon autonome dans les communautés avec des services de proximité.

 

Le Secrétaire Général de l’EASDP, M. Luk Zelderloo a souligné la nécessité d’ «investir dans la coopération des parties prenantes et la participation des personnes handicapées dans le développement de services de proximité».

 

Related news