Langues

Resize Text

+A A -A

Change Colors

Vous êtes ici

La Grèce assume la présidence de l’UE dans un contexte de crise qui persiste

La Grèce a pris la présidence du Conseil de l’UE à un moment où l’Europe traverse une phase cruciale. Le plus gros enjeu pour l’UE est de favoriser la croissance et d’assurer la stabilité et la prospérité pour tous. Afin de répondre à ces enjeux, la présidence grecque s’est engagée à se concentrer sur son programme de politique sociale et d’emploi par les actions suivantes clés:

Semestre européen: Conformément à son programme, l’objectif primaire de la présidence hellénique est d’approfondir le dialogue politique sur la dimension sociale de l’UEM. La présidence hellénique assure qu’elle encouragera une coordination plus forte entre les politiques économiques et les politiques sociales et de l’emploi, accompagné d’un renforcement du rôle des partenaires sociaux.

Promouvoir l’emploi: La présidence hellénique a déclaré que la priorité serait donnée à l’accélération de la mise en œuvre de l’Initiative Emploi Jeunesse, ainsi qu’au contrôle de la mise en œuvre de la Garantie pour la jeunesse. Afin de faciliter les stages en entreprise, il est espéré qu’une recommandation établissant un Cadre de qualité pour les stagiaires sera adoptée. Un autre engagement est d’encourager la mobilité géographique en convenant d’une orientation générale sur le règlement rétablissant le programme EURES et en mettant l’accent sur la promotion du Programme pour l’emploi et l’innovation sociale (EaSI).

Protection sociale: Concernant le renforcement de la dimension sociale de l’UEM, la présidence grecque a annoncé que la promotion des politiques sur l’inclusion active, avec un accent tout particulier sur l’investissement social, l’innovation sociale, les enfants et les jeunes, sera incluse. Son objectif principal est de créer des systèmes de protection sociale adéquats et durables et d’assurer des filets de sécurité minimum, afin de traiter des problèmes du vieillissement de la population, du chômage et de la pauvreté.

Dialogue social: Pour la présidence hellénique, la situation de l’emploi et sociale actuelle requiert une coopération étroite entre les partenaires sociaux. Son engagement dans ce domaine est d’œuvrer vers l’adoption d’une Proposition de décision du Conseil, visant à renforcer le Sommet social et à assurer que l’adoption de la décision du Conseil sur l’accord-cadre des partenaires sociaux européens sur le temps de travail sur les voies navigables soit mise en œuvre.

Dans son ensemble, l’EASPD approuve les engagements de la présidence grecque concernant son programme de politique sociale et de l’emploi, en particulier son accent sur l’innovation sociale,  EURES et EaSI. Cependant, nous regrettons que les services sociaux et aux personnes handicapées ne semblent pas être pour l’UE des priorités clés à résoudre, pendant le mandat de la présidence grecque. L’accent sur la jeunesse est évidemment important, cependant, il est également primordial pour l’UE de ne pas oublier les autres secteurs de la société qui ont également souffert des mesures d’austérité  ces dernières années; dans notre cas, ce sont les personnes handicapées, ainsi que les fournisseurs de services sociaux.

L’EASPD approuve également la volonté de la présidence à impliquer les partenaires sociaux, mais regrette que la société civile continue à être perçue comme ayant une importance moindre, lorsqu’on essaie de trouver des solutions aux enjeux sociaux et au chômage. Néanmoins, l’EASPD souhaite bonne chance à la présidence hellénique pour son terme de présidence et son objectif de créer une société européenne vouée à la cohésion.