Langues

Resize Text

+A A -A

Change Colors

Vous êtes ici

Le conflit en Ukraine : donner priorité à l’assistance aux personnes handicapées

Le conflit ukrainien, qui sévit depuis le mois de mars 2014, a déjà fait de nombreuses victimes parmi la population civile ; les Nations unies ont récemment souligné que le nombre de victimes a augmenté considérablement au cours des dernières semaines, et se chiffre actuellement à 2 086 morts et 4 953 blessés, au minimum. Compte tenu de cette terrible situation, ainsi que des attaques et affrontements répétés entre les forces gouvernementales ukrainiennes et les rebelles, des centaines de civils ont fui l’est du pays, notamment des deux régions les plus affectées, celles de Lougansk et de Donetsk. Ces régions ont subi des coupures de l’énergie électrique, et sont affectées par une pénurie de produits alimentaires et d’eau. Le Haut-commissariat des Nations unies pour les Réfugiés estime qu’au cours du mois dernier, le nombre de déplacés internes a augmenté considérablement, en passant de 2 649 personnes, au 06 juin à 86 000, le 15 juillet, et souligne la vulnérabilité des déplacés, dépourvus de ressources et de possessions, et un grand nombre desquels ont connu les effets de la violence.

 
L’impact humanitaire du conflit

L’association ukrainienne « Assemblée nationale des personnes handicapées d’Ukraine » (NADU), et l’organisation non gouvernementale « Association européenne pour les Droits des Personnes handicapées », ont lancé un programme apportant une assistance aux personnes en situation de handicap, et leur famille, qui proviennent des régions de Donetsk et de Lougansk. Cette association a précisé que dans ces deux régions, plus de 372 000 personnes sont en situation de handicap, un grand nombre desquelles pourraient nécessiter une assistance ; en outre, parmi celles-ci, 21 200 sont des enfants, et cette situation urgente nécessite la prise de mesures rapides, coordonnées et efficaces, un grand nombre des déplacés internes en situation de handicap ayant été recueillis dans différentes régions d’Ukraine sans une assistance appropriée.

 

L’impact humanitaire du conflit augmente tous les jours, et le nombre de civils souffrant, perdant leur domicile et quittant leur ville augmente sans cesse. L’Association européenne de Prestataires de Services pour Personnes en Situation de Handicap (EASPD) souhaite exprimer sa solidarité avec le peuple ukrainien, et ses sincères condoléances aux familles des victimes.

 

L’EASPD, qui représente les prestataires européens de services aux personnes en situation de handicap, exhorte les Nations unies et l’Union européenne à accorder une attention toute particulière aux groupes les plus vulnérables, lors de la création et de la mise en œuvre de leurs programmes d’aide d’urgence. Il est nécessaire de cibler de façon prioritaire les déplacés internes souffrant de handicaps physiques, sensoriels et/ou mentaux, qui ont dû fuir le conflit en Ukraine orientale, car, au même titre que les femmes et les enfants, il s’agit des victimes les plus vulnérables, et celles qui éprouveront le plus de difficultés à s’intégrer dans les communautés qui les accueillent. En outre, nous prions instamment les parties de ce conflit à faire preuve d’un respect intégral pour les droits de l’homme et la dignité des populations civiles au cours de la crise en cours.

 

Dimanche 24 août, la Conférence internationale sur les Désastres et la Gestion des Risques, organisée par le Forum « Global Risks » de Davos, en collaboration avec l’UNISDR et le Conseil de l’Europe, ouvre ses portes à Davos. Il s’agit d’une occasion extrêmement importante pour sensibiliser les personnes en mesure de contribuer à la fourniture d’une assistance économique et pratique à la société civile de l’Ukraine.

Lire les communiqués de presse de l'EASPD
 

Pour des plus amples informations, veuillez contacter

Nieves Tejada Castro
EASPD Communications Officer
T. +32 2 282 46 18

Luk Zelderloo
EASPD Secretary General
T. +32 2 282 46 10