Langues

Resize Text

+A A -A

Change Colors

Vous êtes ici

L’EASPD à New-York: la coproduction est un outil puissant pour mettre en œuvre la CDPH


Dans le cadre de sa coopération avec les Nations unies (ONU), l’EASPD participe à la 8ième Conférence des Etats parties à la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) du 9 au 11 juin à New-York. De plus, cette année, l’EASPD a organisé un événement parallèle sur le concept de coproduction et sur la manière de l’appliquer dans le développement des services qui promeuvent l’autonomie de vie et l’inclusion dans la société (Article 19 de la CDPH de l’ONU).
 
Cet événement parallèle a été coparrainé par la Commission européenne, représentée par Inmaculada Placencia Porrero. En outre, les autres participants incluaient Mme Catherine Naughton, directrice du Forum européen des personnes handicapées, Mme Elke Sleurs, secrétaire d’État de Belgique, et M. Cveto Ursic, représentant du Ministère du travail, de la famille, des affaires sociales et de l’égalité des chances de Slovénie.
 
La coproduction, un partenariat de travail inclusif entre les experts par expérience (personnes en situation de handicap), les organisations de soutien et les autorités, est un “outil” et une “approche” qui peut aider à promouvoir le développement des services de soutien qui satisfont les besoins et les préférences individuels et donne aux personnes en situation de handicap un contrôle et des choix dans leur vie. La coproduction a été introduite comme l’un des éléments qui devraient faire partie d’un cadre de soutien holistique, et, lorsque bien mis en œuvre, il peut permettre de manière positive la jouissance des droits grâce à la conception, au développement et à la prestation de services qui sont orientés sur l’individu.
 

 Durant l’événement, les perspectives de différentes parties prenantes telles que la Commission européenne et les représentants d’État de la Belgique et de la Slovénie ont complété le point de vue des utilisateurs, représentés par le Forum européen des personnes handicapées, soulignant comment la coopération entre les parties prenantes et les détenteurs de droits pourraient contribuer à la réalisation de sociétés inclusives. Mme Naughton a particulièrement souligné que “les personnes en situation de handicap ne peuvent pas être considérées comme des parties prenantes mais comme des détenteurs de droits et la coopération basée sur les principes de la CDPH de l’ONU est le seul moyen d’aller de l’avant”.
 
Un cadre de politique facilitant, l’accessibilité à l’information et une sensibilisation au modèle des droits de l’homme ont été identifiés comme des principes clés pour mettre en œuvre les approches de coproduction aboutissant à des résultats positifs pour les utilisateurs.
 
L’événement a été conclu par le Secrétaire général de l’EASPD, Luk Zelderloo, qui a souligné comment “la coopération entre les secteurs et avec les OPH à travers la coproduction est essentielle pour opérer dans un cadre des droits de l’homme qui valorise la liberté, le choix et le contrôle de la vie. Dans ce but, les cadres juridiques ont besoin d’être adaptés et la société a besoin de se préparer pour ce changement fondamental qui percevra les utilisateurs, non plus comme des bénéficiaires passifs de soins, mais comme des détenteurs de droits qui coproduisent un soutien personnalisé et spécifiquement adapté au sein d’un contexte inclusif.
 
Le développement et la mise en place de services de soutien communautaires et centrés sur la personne, selon l’article 19 de la CDPH de l’ONU (autonomie de vie et inclusion dans la société) pose de nombreux défis aux différents acteurs de la société. Cela requiert tout d’abord la mise en place de processus de désinstitutionalisation et la transition vers des services de proximité qui peuvent répondre aux besoins de chaque personne. La coopération est vitale afin d’assurer le développement de sociétés réellement inclusives, dans lesquelles la participation active de personnes en situation de handicap est une réalité.

 

Liens utiles
Note aux éditeurs

L’Association européenne des prestataires de services pour personnes en situation de handicap est une organisation faîtière européenne à but non lucratif, fondée en 1996, qui représente actuellement plus de 11.000 services sociaux et de santé pour les personnes en situation de handicap. L’EASPD promeut des services associés au handicap efficaces et de haute qualité dans les domaines de l’éducation, de l’emploi et du soutien personnalisé, en ligne avec les principes de la CDPH de l’ONU, qui peuvent bénéficier, non seulement aux personnes en situation de handicap, mais à la société dans son ensemble.

 

Contact

Nieves Tejada, EASPD Communications Officer
Sabrina Ferraina, EASPD Senior Policy Officer