Langues

Resize Text

+A A -A

Change Colors

Vous êtes ici

Nous sommes prêtes à nous faire entendre sur le Cadre financier pluriannuel

La proposition de la Commission européenne sur le Cadre financier pluriannuel fait suite à des mois de consultations, réunions et débats et à l'adoption de positions pour alimenter le débat.
 
Pour l'EASPD, comme pour beaucoup d'autres, le dialogue avec les institutions européennes est essentiel et notre interaction avec elles façonnera nos travaux futurs. Alors que nous nous préparons à la prochaine série de discussions sur le prochain CFP, ce besoin de dialogue et de débat s'avère encore plus fondamental et l'EASPD veut s'assurer que le soutien à une Europe plus sociale, inclusive et cohésive reste bien à l'ordre du jour.
 
Notre position sur le CFP adoptée après consultation de nos membres comprend essentiellement 3 messages :
 
Premièrement, le secteur des services sociaux a besoin du soutien de l'Union européenne à la fois en termes de financement et de structures politiques solides. Il s'agit d'un moment clé pour l'Europe, elle doit montrer comment elle relie ses ambitions sociales redynamisées à des outils adéquats, en livrant des résultats de qualité pour tou·te·s. Il est temps d'assister à la mise en œuvre du Socle social et de voir comment les services peuvent contribuer à sa réussite.
 
Deuxièmement, les services d'accompagnement ont prouvé être des alliés dans la création de sociétés plus inclusives. Véritables catalyseurs de l'inclusion sociale, ils constituent des piliers dans les situations de crise et d'urgence. Mais surtout, ils offrent une place à la croissance individuelle, à la capacité à agir sur sa propre vie et au bien-être. Leur reconnaissance comme parties prenantes clés ne pourra se faire qu'à travers des mécanismes législatifs appropriés, qui permettent leur participation et facilite leur accès aux fonds de l'UE.
 
Troisièmement, le futur de la génération actuelle dépendra nécessairement de l'accessibilité, de la disponibilité, du prix abordable et de l'adaptabilité des services d'accompagnement au sein de leurs communautés. Les investissements dans la recherche, l'innovation et la transition numérique n'atteindront pas leur plein potentiel si les questions des personnels ne sont pas également envisagées. Le secteur a un besoin impérieux de rénovation et de reconnaissance, il faut dont mettre à l'ordre du jour la formation des personnels, la réorganisation des profils de postes et les approches axées sur l'humain.
 
C’est avec hâte et enthousiasme que l’EASPD se plongera dans les négociations du CFP et nous sommes prêt·e·s à nous faire entendre.
 

Sabrina Ferraina,
Responsable des politiques à l'EASPD